France - Ardèche

Bock

Sylvain BOCK

Quartier Terre Pointue
07400 Alba la romaine
06 85 23 04 57
sylvainbock chez orange.fr

Une certaine idée du vin…

 
L’idée directrice est de prolonger la démarche bio de la vigne à la cave en essayant de produire un vin sans intrant oenologique ou chimique, autrement dit uniquement à partir de raisins vendangés manuellement. Un gros travail à la vigne permet d’obtenir des raisins sains, concentrés, ainsi qu’ une maturité optimale, bases nécessaires à l’élaboration d’un vin naturel. Les levures indigènes réalisent la fermentation. A part une cuvée très faiblement sulfitée, mes vins sont sans sulfites ajoutés, non collés et non filtrés. Il vaut mieux les conserver à une température inférieure à 14 °C. Enfin, ils sont souvent meilleurs après un passage en carafe.
 

Les rouges

 
Les parcelles sont situées sur des sols calcaires tantôt argileux, tantôt limoneux. Vendangés en caissettes et encuvés par gravité, les raisins sont généralement vinifiés en macération carbonique (mis à part la syrah en 2011). Je recherche avant tout le fruit, la gourmandise, la légèreté, la fraîcheur, la finesse. Selon moi, un vin réussi ne doit pas fatiguer les papilles, il doit être digeste, aérien, avoir une certaine salinité, un petit goût de " reviens y ". Chaque cépage est récolté à maturité et vinifié à part. Merlot et syrah passent un an en fut de 3-4-5 vins ; grenache et carignan restent en cuve.


Bascule 2011 est un pur carignan issu de vignes trentenaires sur terroir argilo-calcaire très caillouteux. Ce cépage est ici en Ardèche à ses limites septentrionales, ce qui lui confère finesse et fraîcheur. Très fruité et gourmand, avec une pointe de rusticité en bouche inhérente au cépage, ce vin de soif est idéal pour un casse croûte entre copains. Comme il ne titre que 12 °, on peut en boire des seaux... D’où le nom de la cuvée ! Déjà prêt à boire, on peut le carafer pour dissiper la pointe de gaz que l’on perçoit à l’ouverture.
Rendements : 40hl/ha.


Les Grelots 2011 est une cuvée d’assemblage de grenache, merlot et syrah d’une quarantaine d’années. Chaque cépage est vinifié et élevé séparément. Puis au printemps, j’essaie de construire un vin avec une certaine harmonie en simulant différents assemblages possibles et décide des proportions idéales. Ce vin possède la gourmandise de Bascule et la puissance de Raffut. Doté d’une belle acidité, on ne remarque pas ses 13.5 ° d’alcool. On peut le boire sur des viandes rouges après carafage (légère réduction à l’ouverture qui s’estompe rapidement après carafage) ou l’attendre une paire d’années voire plus...
Rendements : 30hl/ha

Raffut 2011 est une pure syrah éraflée manuellement, vinifiée de manière traditionnelle et élevée un an en fut. Une très belle matière, un joli fruit, des tanins présents sans être asséchants, un boisé qui ne demande que du temps pour mieux se fondre... On oscille entre la suavité d’une syrah méridionale et la fraîcheur d’une syrah septentrionale…Il faut impérativement attendre cette bouteille 2 à 3 ans : elle devrait gagner en finesse et en complexité aromatique. Conservée dans une bonne cave, elle devrait être à son apogée dans 5ans. Les impatients qui la boiront avant ne devront pas hésiter à la carafer.
Rendements : 20hl/ha

In Extremis 2010 est un pur merlot issu de macération carbonique. Oublié dans un coin de la cave, j’ai redécouvert ce vin un an après sa mise en bouteille, période où il s’est décidé enfin à bien goûter. Une belle acidité, un fruité qui "pinote", une volatile heureusement contrebalancée par beaucoup d’alcool. Un merlot atypique, hors norme, une cuvée assez extrême qui ne laisse pas indifférent… A boire un peu frais. Si vous percevez une pointe de gaz à l’ouverture, n’hésitez pas à carafer. A boire.
Rendements : 40hl/ha


 

Les Blancs

 
Les raisins blancs sont issus d’un terroir limoneux calcaire en pente douce. Les chardonnay ont 20 ans et les grenaches blancs 40 ans. Vendangés en caissettes, ils sont versés délicatement dans le pressoir pneumatique par gravité. Le pressurage est lent. Comme les raisins ne sont pas triturés, je ne débourbe pas systématiquement les vins et conserve ainsi plus de nutriments pour les levures indigènes, ce qui aide à terminer les fermentations.

Ne fais pas sans blanc 2011 est un assemblage de chardonnay (2/3) et grenache blanc (1/3) vinifiés en cuve. Mariage original pour ces deux cépages rarement assemblés et pourtant si complémentaires en Sud Ardèche. Le chardonnay est rond, gras, beurré tout en conservant du fruit et une belle acidité. Le grenache blanc est ici à sa limite septentrionale (finesse, acidité, petits degrés…). Il tempère le côté alcooleux du chardonnay et confère plus de fraîcheur, de droiture au vin. Même si beaucoup apprécient ce vin à l’apéritif (à essayer avec de l’houmous ou des samossas), ses notes de fenouil et d’agrumes le destinent plutôt à la table (poissons, viandes blanches, cuisine exotique)... Un peu tendu au départ « bouche dynamique toute en finesse », ce vin se révèle d’avantage après un carafage « finale acidulée soulignant le plaisir », selon des commentaires de dégustation de Philippe Rapiteau le 29 mai 2012 sur www.pipette.canalblog.com . A voir également sur le même site : Ardèche 2 le Retour du 21 octobre 2012…
Rendements : 25hl/ha

L’Equilibriste 2011 : issu d’un haut de coteau avec très peu de fond, les rendements sont maigres et le raisin très concentré. Les fermentations alcooliques et malolactiques sont réalisées en barriques de 3 et 4 vins, puis le vin est élevé un an. Un nez subtil de fruits secs (noisette), des notes citronnées et anisées (fenouil), ample et long en bouche avec une finale sur l’amande, la noisette… Malgré un taux d’alcool assez élevé, ce vin est heureusement contrebalancé par une belle acidité. A marier à table avec des mets fins (poissons, crustacés, cuisine exotique) ou du comté… Même si on peut déjà boire cette bouteille, on devrait essayer de la garder quelques années : elle devrait évoluer sur la minéralité.
Rendements : 15 hl/ha. 

trier cette liste par pays